Le « trou de la sécu » est toujours là

La ministre de la Santé et des Affaires sociales, claironne qu’en 2017, il n’y aura plus de déficit de la sécurité sociale.Problème, elle confond courte période de rémission et guérison totale. Le prétendu sauvetage n’est qu’un trompe l’œil. Le bilan de la sécurité sociale mis en avant par la Ministre, tient compte uniquement du régime général, auquel il faut ajouter le fonds de solidarité sociale qui 
finance notamment, le minimum vieillesse. L’an prochain, il affichera un déficit de 3,8 milliards d’euros.

Le déficit de la sécurité sociale sera ainsi porté à 4,2 milliards.

Et le « trou » de la sécurité sociale doit aussi tenir compte de la dette sociale, soit le cumul des déficits depuis vingt ans, qui culmine à 156 milliards d’euros !