Prélèvement à la source : complexe et inutile

Cette mesure phare pour le gouvernement, inscrite dans le projet de finances pour 2017, prévoit qu’à compter du 1er janvier 2018, l’impôt sera dorénavant calculé sur les revenus de l’année en cours et prélevé directement sur les salaires ou les pensions de retraite. Pour mon groupe politique « les 
républicains », cette réforme est une fumisterie sans précédent, qui va se traduire par des avances de trésorerie, donc des augmentations d’impôts pour certains français, et une complexification. Pour Bercy, cette réforme doit permettre de rendre moins « douloureux » la collecte de cet impôt. Mais, il n’est pas souhaitable que l’impôt soit indolore, dans un pays champion européen des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires. La pression des contribuables peut aider l’Etat à être économe de ses deniers.