Tout pour l’Isère !

Les 11 et 18 juin prochains, de nouvelles élections législatives auront lieu en France. Elles se dérouleront dans un contexte nouveau puisque la loi sur le non-cumul des mandats s’appliquera pour la première fois dans notre histoire institutionnelle. Ce cadre inédit m’oblige à choisir entre la députation ou la présidence du Département de l’Isère.

J’ai fait un choix mûrement réfléchi : je ne me représenterai pas pour un nouveau mandat législatif.

Le sens des responsabilités commande d’aller au bout de mon engagement pour le Département : Tout pour l’Isère.

Je vais poursuivre ma mission de président du Département et continuer à mettre mon énergie, mon expérience et ma passion au service de tous les Isérois et de toutes les Iséroises.

Depuis 2015, beaucoup a déjà été fait par la nouvelle majorité départementale. Beaucoup reste à faire.

De très nombreux chantiers ont été amorcés et je veux les réaliser entièrement : poursuivre le plan de relance, rénover nos collèges, installer le THD sur tout le territoire, continuer de réformer la politique sociale, engager le plan sénior, concrétiser le pôle agroalimentaire, diffuser toujours plus largement la culture, accroître l’attraction touristique de l’Isère, et bien d’autres défis.

C’est pourquoi, j’ai voulu ne pas trahir le vote des Isérois en abandonnant cette fonction. Je vais poursuivre ce beau mandat dans un si grand Département.

J’aurai exercé le mandat de député avec détermination, conviction et une exigence d’honnêteté et de droiture. Car être député est une immense responsabilité et un immense honneur. En cette fin de mandat, j’ai une pensée particulière pour la 7ème circonscription, ses habitants et tous ceux qui m’accompagnent dans mon engagement public. J’ai noué avec eux, un lien que rien n’altérera.