Renforcer la collaboration entre l’Isère et les Hautes-Alpes pour gagner en efficacité d’action

Le 28 mars 2017, en marge d’une rencontre avec le Préfet de massif et Préfet de la Région PACA, je me suis entretenu avec mon homologue Jean-Marie Bernard, président du Département des Hautes-Alpes, afin de préciser les contours d’une coopération renforcée.

Nous nous sommes rapprochés depuis la reconstruction du tunnel du Chambon et nous voulons aller plus loin dans l’entente entre les deux collectivités territoriales. Routes, tourisme, culture… de nombreux champs de travail communs s’ouvrent pour gagner en efficacité.

Ainsi, nous pouvons travailler ensemble sur les problématiques de transport.

L’entretien des routes et le déneigement sont des domaines sur lesquels les Départements ont naturellement des liens réguliers qu’ils peuvent renforcer.

Au premier rang desquels, la RD 1091 reliant Vizille à Briançon qui requiert une modernisation pour fluidifier le trafic et améliorer la sécurité. Une étude a été lancée et les deux Départements ont sollicité du Préfet de Région le soutien de l’Etat une fois les conclusions rendues sur les travaux prioritaires à engager. Les deux Départements souhaitent également travailler de concert sur les RD1075 et RN85 afin d’améliorer la liaison sud-nord. Avec mon collègue, j’ai sollicité l’appui de l’Etat et l’attribution de crédits dédiés.

Des partenariats pourront aussi être amorcés pour la gestion de la viabilité hivernale, les deux départements ayant tous deux un important kilométrage de routes de montagne à déneiger chaque hiver.

Nous pouvons aussi aller encore plus loin en matière de tourisme et de culture.

Sur le tourisme,  la coopération déjà existante autour du Parc national des Écrins pourrait être renforcée. Des politiques communes et cohérentes de promotion touristique pourraient être aussi montées pour valoriser de manière globale la destination alpine hors Savoie.

En matière de culture, une réflexion sera engagée sur une convention pluriannuelle de coopération culturelle comme il en existe déjà une entre les Hautes-Alpes  et les Alpes de Haute-Provence. Un portage commun de grands projets culturels ferait aussi sens pour mener des opérations d’envergure sur les deux départements.

De manière globale ces partenariats vont permettre de gagner en capacité d’action et permettre également de réduire les coûts des actions menées.