La première pierre de l’EHPAD de La Côte Saint-André est posée

Vous connaissez mon attachement au territoire de la Bièvre. Aussi, j’ai été très heureux d’y retrouver tous les acteurs qui ont œuvré pour faire aboutir le projet de construction du nouveau bâtiment de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de La Côte Saint-André.

Ce beau projet collectif, réalisé avec la Mairie de La Côte Saint-André, l’intercommunalité Bièvre Isère Communauté, l’Agence Régionale de Santé, le Département de l’Isère et l’EHPAD de La Côte Saint-André, a demandé beaucoup d’engagement, de volonté et de travail. Nous nous sommes engagés pour offrir à nos aînés des conditions d’hébergements et de soins de qualité, tant par les locaux qui seront construits, que par la qualité et la proximité de la relation de l’ensemble des professionnels de santé qui interviendront au sein de cette structure.

Le Département a naturellement pris part à cette opération d’envergure, en accordant une subvention d’1,8 million d’euros. Il s’est également engagé à hauteur de près d’1 million d’euros, dans l’aménagement du quartier Allivet Bouvain, site sur lequel sera notamment implanté le nouvel EHPAD. Ce quartier créera une continuité urbaine entre le centre ancien et les quartiers plus récents, afin de favoriser la mobilité au sein de la commune. Ainsi, nous veillons à ce que nous aînés restent au cœur de nos villes et villages.

Avec la majorité départementale, nous avons pleinement conscience que la dépendance est un défi majeur à relever. Selon l’INSEE, la France comptait en 2016, 15 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, soit plus de 20% de la population totale. Nous devons nous adapter au mieux à ces changements. Faire de ces nouvelles exigences, des opportunités pour l’avenir de notre société.

C’est la raison pour laquelle, nous avons mis en place un plan senior ambitieux pour améliorer les conditions de vie de nos aînés. 10 millions d’euros supplémentaires seront notamment investis dans les établissements pour personnes âgées. Et bien évidemment, puisque 9 personnes âgées sur 10 souhaitent vieillir à domicile le plus longtemps possible, nous nous engageons dans le maintien à domicile, en développant des dispositifs innovants comme IsèreADom. Enfin, des actions à destinations des aidants familiaux seront prochainement mises en place.

En tant que Président du Département, je m’engage pour que l’Isère, soit le département où il fait bon vieillir.