DEVIATION D’AOSTE : LES PREMIERS TRAVAUX ONT COMMENCE, FRUIT D’UNE VRAIE TENACITE POLITIQUE

Ce vendredi 3 novembre, avait lieu une visite des premiers travaux de la déviation d’Aoste, en présence notamment du maire, Roger Marcel. L’occasion de constater l’avancée du chantier, qui a été permis grâce à la ténacité et une forte volonté politique de la nouvelle majorité du Département. Longtemps laissé au simple état de projet, les habitants n’y croyaient plus. Mais la déviation a pu être finalement être lancée par le Département.

Le contournement d’Aoste est désormais bien lancé

Sur le terrain, le chantier a bel et bien démarré. En effet, suite à un premier marché passé en septembre dernier, la première partie du terrassement du chantier a débuté.

La consultation des entreprises sera elle lancée fin 2017- début 2018 pour les travaux du giratoire Sud, la section Sud et le terrassement de la section Nord, au-delà de l’espace boisé.  Entre 2017 et 2019 seront réalisés les travaux principaux pour une mise en service de la déviation qui devrait intervenir fin 2019.

Le Département a fait le nécessaire pour permettre aux habitants, aux usagers et aux entreprises de bénéficier de cette déviation d’ici à la fin de 2019. L’aboutissement de ce projet est une priorité. Que les habitants voient le résultat de l’action politique est la meilleure manière pour redonner confiance dans les élus ! »

Un projet ambitieux très attendu par la population et les entreprises du secteur

Prenant en compte les fortes attentes de la population et des entreprises du secteur, le Département a fait de ce projet routier, 9 ans après le lancement des premières études, une priorité du mandat de l’actuelle majorité départementale (2015-2021). Sa réalisation est la condition sine qua non de l’aménagement de la ZAC du Parc Industriel d’Aoste (PIDA) avec, à la clé, la création de 300 emplois sur le territoire et de la pérennisation de plusieurs centaines d’autres notamment à l’usine Jambon d’Aoste et le parc Walibi.

La déviation permettra de réduire de 50 % le trafic de véhicules qui empruntent les RD592 et RD1516 traversant le centre-bourg. Elle répond ainsi à des objectifs de réduction des nuisances pour les riverains, de fiabilisation des temps de parcours pour les usagers et d’accroissement de l’attractivité pour les entreprises.

Partout dans le département, la collectivité mène des projets de modernisation du réseau routier, pour une conduite plus sûre et moins de désagréments